<

histoire cinema

SÉMINAIRE THÉÂTRES DE LA MÉMOIRE

Théâtres de la Mémoire. Groupe de recherche interuniversitaire sur le cinéma (CERHEC/Paris 1, ESTCA/Paris 8, IRCAV/Paris3, ARTES/UBM) codirigé par Christa Blümlinger, Sylvie Lindeperg, Sylvie Rollet et Marguerite Vappereau

Photographie : Agnès Varda, Les Justes, vue d’installation, 2007 (©CB)

Voir le Blog Théâtres de la Mémoire

 

SÉMINAIRE THÉÂTRE DE LA MÉMOIRE

PROGRAMME 2023-2024

2023-2024 : « Césures ou échelles des temps ? »

L’année 1989

Au coeur des questionnements de ce séminaire interuniversitaire figure, depuis sa création en 2003, le problème des rapports entre visible, lisible et intelligible dans la « fabrique » mémorielle ─ imposant d’associer les approches historique et esthétique et de confronter écriture de l’histoire et construction de la mémoire. Ces questions prennent aujourd’hui une actualité brûlante, dans le cadre des récents bouleversements géopolitiques qui rendent nécessaire une réflexion sur la manière dont les images en circulation façonnent nos imaginaires et nos savoirs.
Nous inaugurons, à l’automne 2023, un nouveau chantier de réflexion pluriannuel consacré aux dates considérées comme historiques. À partir d’une césure communément admise, on questionnera l’écart entre l’histoire et la mémoire de l’événement en vue d’identifier (ou non) une coïncidence entre l’histoire politique et sociale, celle des techniques et celle des formes audio-visuelles ou filmiques, qu’il s’agisse d’oeuvres de fiction, de documentaires ou de productions télévisuelles. Il conviendra également d’évaluer la pertinence de la césure selon l’événement qui la fonde et l’ère géopolitique où elle intervient.
On évoquera notamment dans une perspective comparative, à la fois diachronique et synchronique :
– la pertinence d’un découpage au sein d’une continuité historique, selon les temporalités considérées.
– la diffusion de techniques et les modes de circulation des images. Le support vidéo a-t-il modifié notre mémoire des événements et du cinéma ?
– l’étude de cas à partir d’un film : Le Syndrome asthénique (Астенический синдром) de Kira Mouratova, dont la réalisation précède de peu l’année 1989, marque-t-il l’amorce d’un changement de paradigme ?
– l’étude de cas à partir d’événements historiques : La chute du mur, est-elle une césure dans l’histoire du cinéma allemand ? À la mort du guide de la révolution iranienne, Rouhollah Khomeini, en juin 1989, sortent des films bloqués jusque-là. Mais la date de 1989 marque-t-elle pour autant une rupture ? Comment la mémoire occidentale de Tiananmen s’est-elle construite à partir d’une image ?
– L’étude de cas à partir d’une aire géographique et culturelle : l’année 1989 coïncide avec les débuts de Nollywood, au Nigéria.

Le séminaire interuniversitaire (Paris 8/ Paris 1/ Paris 3/ Bordeaux Montaigne) a lieu à la galerie Colbert
(INHA),
les jeudis de 18h00 à 20h00,
les 19/10/23, 09/11/23, 07/12/23, 08/02/24, 14/03/24 en salle Jullian (1er étage)
et le 04/04/2024 en salle Benjamin (RDC).

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer