<

histoire cinema

SÉMINAIRE THÉÂTRES DE LA MÉMOIRE

Théâtres de la Mémoire. Groupe de recherche interuniversitaire sur le cinéma (CERHEC/Paris 1, ESTCA/Paris 8, IRCAV/Paris3, ARTES/UBM) codirigé par Christa Blümlinger, Sylvie Lindeperg, Sylvie Rollet et Marguerite Vappereau

Photographie : Agnès Varda, Les Justes, vue d’installation, 2007 (©CB)

Voir le Blog Théâtres de la Mémoire

 

SÉMINAIRE THÉÂTRE DE LA MÉMOIRE 

PROGRAMME 2022-2023

Fabrique de la mémoire. Actualité de la recherche et de la création

Depuis sa création, notre groupe de recherche s’emploie à analyser les techniques de la mémoire, en envisageant le cinéma parmi d’autres arts et dispositifs. Pour la deuxième année consécutive, nous consacrerons le séminaire aux ouvrages de recherche et aux films récents qui interrogent, chacun à sa manière, les enjeux politiques et esthétiques de la (re)construction des traces et de la fabrique d’une pensée dynamique du temps.
Au cœur de nos questionnements figure un problème épistémologique central ─ celui des rapports entre visible, lisible et intelligible dans la « fabrique » mémorielle ─ imposant d’associer les approches historique et esthétique et de confronter écriture de l’histoire et construction de la mémoire. Ces questions prennent en outre une actualité brûlante, dans le cadre des récents bouleversements géopolitiques qui, de la Syrie à l’Ukraine, rendent nécessaire une réflexion sur la manière dont les images en circulation façonnent nos imaginaires et nos savoirs.
Les œuvres documentaires de Jean-Louis Comolli, d’Harun Farocki et de Sergueï Loznitsa permettront de cerner la place de l’histoire et des images d’archives dans la réflexion de ces trois grands cinéastes. Cette question est au cœur de l’ouvrage Harun Farocki, du cinéma au musée (POL, 2022), qui réunit un ensemble de textes publiés par Christa Blümlinger au fil d’une vingtaine d’années et dans le dernier numéro de la revue Images documentaires (n°107-108, septembre 2022) consacrée à Jean-Louis Comolli. Leur longue fréquentation des films de Comolli, pour Sylvie Lindeperg, et de Farocki, pour Christa Blümlinger, sera également l’occasion de revenir sur l’histoire de leur compagnonnage critique.
Quant à Sergueï Loznitsa ─ dont l’œuvre déjà longue fait l’objet du premier ouvrage en français, Un cinéma à l’épreuve du monde (Presses du Septentrion, 2022), codirigé par Damien Marguet, Eugénie Zvonkine et Céline Gailleurd ─, il a réalisé trois nouveaux films depuis la parution du livre. Damien Marguet et Ophir Lévy s’interrogeront sur la manière dont ceux-ci (dont Babi Yar-Context) s’inscrivent dans le « contexte » actuel de l’invasion russe de l’Ukraine et de la redéfinition de l’histoire nationale et des mémoires ukrainiennes. Une autre guerre, qui oppose la dictature de Bachar el-Assad et les Syriens « libres », a engendré une profusion d’images analysées dans l’ouvrage collectif dirigé par Agnès Devictor et Cécile Boëx, Syrie, une nouvelle ère des images. De la révolte au conflit transnational (CNRS Éditions, mai 2021). Le livre explore ce vaste territoire d’images et de sons pour éclairer d’un jour nouveau les temporalités et les imaginaires qui s’y déploient. Dans cette mémoire tissée par les images filmées, les sons et singulièrement la parole jouent un rôle essentiel. C’est à cette dimension qu’est consacré l’ouvrage de Mathias Lavin, Puissances de la parole : à l’écoute des films (Mimésis, 2021). L’articulation entre mots et images est également au cœur des recherches de Philippe Despoix sur la bibliothèque d’Aby Warburg, auquel il consacre son livre le plus récent KBW – La bibliothèque Warburg, laboratoire de pensée intermédiale (à paraître aux Presses du Réel, 2023).

Calendrier des six séances  :

(Galerie Colbert – 2, rue Vivienne 75003 Paris)

  • 16 novembre – Salle Vasari – invitation à Mathias Lavin, discussion sur son livre Puissances de la parole : à l’écoute des films (Mimésis, 2021) ; répondante : Marguerite Vappereau.
  • 14 décembre – Salle Walter Benjamin – « autour de Jean-Louis Comolli » ; Sylvie Lindeperg dialoguera avec le producteur Gérald Colas et la monteuse/réalisatrice Ginette Lavigne à l’occasion notamment de la sortie du dernier numéro de la revue Images documentaires rendant hommage à Jean-Louis Comolli.
  • 1er février – Salle Vasari – invitation à Agnès Devictor et Cécile Boëx, discussion sur l’ouvrage collectif qu’elles ont dirigé, Syrie, une nouvelle ère des images. De la révolte au conflit transnational (CNRS Éditions, mai 2021) ; répondante : Ania Szczepanska.
  • 8 mars – Salle Vasari – séance avec Christa Blümlinger, discussion sur son livre Harun Farocki, du cinéma au musée (POL, 2022) ; répondante : Emmanuelle André.
  • 5 avril – Salle Vasari« Babi Yar Conflict »: Damien Marguet et Ophir Levy animeront une  discussion sur Babi Yar-context (2022) de Sergueï Loznitsa.
  • 24 mai (date à confirmer) – Salle Walter Benjamin – conférence de Philippe Despoix (Université de Montréal), « Le timbre postcolonial, lieu de mémoire hybride ? Une approche intermédiale warburgienne » – séance organisée à l’occasion de la parution de son livre KBW – La bibliothèque Warburg, laboratoire de pensée intermédiale, animée par Christa Blümlinger avec Giovanni Careri (EHESS).

X

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer