Séminaire TDM - Eugénie Zvonkine : « Kira Mouratova ou l'amorce d'un changement de paradigme »

09nov18h0020h30Séminaire TDM - Eugénie Zvonkine : « Kira Mouratova ou l'amorce d'un changement de paradigme »

Détails

Eugénie Zvonkine (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) : « Kira Mouratova ou l’amorce d’un changement de paradigme », avec Macha Ovtchinnikova (Université de Strasbourg).

Présentation : « Kira Mouratova ou l’amorce d’un changement de paradigme »

Syndrome asthénique (1989) de Kira Mouratova, une des cinéastes soviétiques les plus censurées durant la deuxième moitié du XXe siècle, a été tourné dans un moment de bascule, que j’aime appeler la période de « l’entre-deux » de la fin de l’ère soviétique, déjà en train de se terminer, mais pas encore achevée. Ce film apparaît donc comme un objet particulièrement intéressant pour interroger cette période de césure possible dans l’Histoire soviétique et postsoviétique. En interrogeant cette oeuvre, que la cinéaste elle-même nomme son « film encyclopédique », nous tenterons de démêler ce qui, dans le système esthétique et narratif du film, mais également dans les gestes de sa fabrique et les procédés techniques, relève d’une amorce de changement paradigmatique, mais également ce qui permet de placer ce film dans une continuité historique avec le cinéma soviétique d’avant la pérestroïka.

Eugénie Zvonkine est professeure en études cinématographiques à l’université Paris 8 où elle co-dirige le laboratoire ESTCA avec Christa Blümlinger. Elle est membre de l’Institut universitaire de France et l’auteur des ouvrages Kira Mouratova, un cinéma de la dissonance (Lausanne : L’Âge d’Homme, 2012) ainsi que de deux livres sur le scénarios soviétiques publiés dans la collection Parti pris du cinéma chez L’Harmattan. Elle a également dirigé et co-dirigé plusieurs ouvrages dont un avec Birgit Beumers intitulé Ruptures and Continuities in Soviet/Russian Cinema (Londres : Routledge, 2018). Son inédit d’HDR, intitulé Le Réel comme excès dans le cinéma soviétique et postsoviétique de 1966 à nos jours sortira courant 2024. Elle est également critique (elle écrit régulièrement pour Positif) et réalisatrice.

Répondante : Macha Ovtchinnikova est maîtresse de conférences en histoire et esthétique du cinéma contemporain à l’Université de Strasbourg. Diplômée de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Son prochain livre issu de sa thèse s’intitule Formes et expériences temporelles dans le cinéma de Kira Mouratova, Andreï Tarkovski et Andreï Zviaguintsev va paraître fin 2023 aux éditions Mimésis. Elle a publié l’ouvrage La révélation du temps par les figures sonores dans les films d’Andreï Tarkovski et d’Andreï Zviaguintsev en 2014 et a co-dirigé le numéro 7 de la revue Tétrade « Andreï Tarkovski : nouvelles perspectives comparatives ». Parallèlement à son activité d’enseignante-chercheuse, Macha est également scénariste et réalisatrice. 

Informations pratiques : 

salle Jullian, au premier étage de la Galerie Colbert (INHA).
6, rue des Petits Champs ou 2 rue Vivienne, 75002 Paris
Métro : Bourse (ligne 3) ou Palais Royal (ligne 1 et 7)

Cette manifestation est organisée par le groupe de recherche Théâtres de la mémoire est co-dirigé par Christa Blümlinger, Sylvie Lindeperg, Sylvie Rollet et Marguerite Vappereau

Plus

Horaire

9 Novembre 2023 18h00 - 20h30(GMT+02:00)

Lieu

INHA - Salle Jullian

2 rue Vivienne

Other Events

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer